Balades et randonnées au Col d'Ornon : Précautions à prendre en montagne  

Balades et randonnées

Précautions à prendre en montagne

Prudence, prudence et prudence.

Tel pourrait être le triple conseil fondamental à donner à tout promeneur en montagne. La montagne est belle, très belle souvent. Mais hélas, la montagne, comme l'océan, comme tous les éléments naturels où vivent les hommes, peut être dangereuse. C'est en étant parfaitement conscient de ce danger que l'on profitera au mieux du plaisir de la randonnée.

Avant le départ, on préparera l'itinéraire. On étudiera cartes et guides, on écoutera les conseils des autochtones. On consultera la météorologie et ses prévisions. On n'hésitera pas à annuler une promenade si le temps menace.

On préparera son sac à dos : nourriture énergétique et peu encombrante, boissons (certains itinéraires ne comportent pas de points d'eau), chapeaux, lunettes de soleil, petite trousse de premier secours, vêtements chauds et imperméables, cartes, guides, équipements requis suivant la difficulté de la promenade.

On partira tôt le matin surtout en été où des orages peuvent menacer en fin de journée. On marchera d'un pas régulier (le pas du montagnard). On s'arrêtera fréquemment pour boire et manger légèrement.

On ne laissera pas sur le bord du chemin, dans l'alpage ou sous un rocher des boîtes de conserves vides, des papiers et des détritus divers. On les descendra dans la vallée et on les déposera dans les endroits prévus à cet effet. Il s'agit là du premier geste écologique plus simple et plus efficace que bien des paroles jetées dans le vent.

On profitera de la montagne, on la respectera, on l'observera : ses paysages, sa faune, sa flore. Que l'on soit dans l'espace du Parc des Ecrins ou en dehors, on ne cueillera pas les fleurs et les baies, on ne ramassera pas les pierres et les minéraux... Et on rapportera avec soi les plus belles joies qui feront les souvenirs dont jamais on ne se lassera.